Le compte administratif et le compte de gestion d’une collectivité territoriale. La communication des résultats

Visa pour le secteur public local - 3/4 jours

Le secteur public est caractérisé par sa diversité conjuguée sur tous les plans (finalités, activités, organisation, réglementation, financement, comptabilité, gestion des ressources humaines...). Il est par ailleurs confronté à de nombreux enjeux managériaux comme financiers.

Le management public n’est pas une copie et ne sera jamais une copie du management privé. Toutefois, il peut et doit pouvoir emprunter au management privé des méthodes et des outils.

Les experts comptables peuvent être les « passeurs » de méthodes en apportant le meilleur des outils de la comptabilité privée ainsi que la déontologie et l’exigence que mérite le secteur public. Ainsi la comptabilité publique gardera ses spécificités tout en s’enrichissant des apports des comptabilités privées. Tout expert-comptable ou commissaire aux comptes qui souhaite travailler comme conseil auprès des collectivités territoriales doit faire l’état des lieux à partir duquel il bâtira sa démarche d’accompagnement.

Cet état des lieux passe par une lecture attentive du compte administratif avec ses différentes déclinaisons et liens. Il devient une priorité pour celui qui veut proposer aux collectivités locales des missions de diagnostic et d’audit.

Aujourd’hui, toutes les collectivités, quelles que soient leurs tailles, communiquent sur leurs comptes, mais avec parfois des ambigüités importantes souvent difficilement compatibles avec la sincérité des comptes.

Pédagogie

Exposé
Evaluation de l'acquisition des connaissances
Etude de cas
Cas de synthèse

Support de formation

  • Diaporama au format électronique

Pré-requis

Aucun prérequis nécessaire pour suivre cette formation

Objectifs

  • Lire, comprendre et savoir décrypter les comptes administratifs et de gestion.
  • Passer de la régularité des comptes (assurée efficacement la plupart du temps par le comptable public) à la sincérité des comptes (qui relève de l’ordonnateur).
  • Appréhender les forces, les faiblesses de la communication de l’ordonnateur sur les comptes de la collectivité.

Contenu

  • Mise en présence d’un compte administratif d’une ville dans sa totalité et dans son état brut avec un questionnaire concernant les différentes rubriques, sigles….
  • Mise en relation avec le compte de gestion de la même collectivité : quels liens avec le compte administratif ? Quelles sont les complémentarités ? Comment pourra t on fusionner le compte administratif et le compte de gestion en un compte financier unique ?
  • Mise en relation avec le budget.
  • Quels sont les passages entre l’équilibre budgétaire et l’équilibre des comptes annuels, équilibre annuel et pluriannuel ?
  • Pour aller au-delà des comptes et préparer une analyse financière.
  • Comment peut-on calculer, à partir du document transmis aux participants (le compte administratif de la ville) les principaux ratios financiers (épargne de gestion, autofinancement brut et net, endettement…) ?
  • Comment passer de ratios calculés par les documents comptables officiels à des ratios intégrant du hors bilan et des corrections diverses liées à une approche plus économique (d’image fidèle) qu’à la seule approche strictement réglementaire ?
  • S’assurer du passage de la comptabilité à la présentation synthétique des résultats pour l’ensemble de la collectivité. Quelles données ? Quels résultats ? Quelle affectation du résultat ? Quels capitaux propres ? Quel endettement ?
  • Appréhender le passage du « résultat budgétaire «  du compte administratif au « résultat comptable » des « états financiers ».

 

Réf. : 18PAE173

Durée : 1.0 j. (7h00)

Profils participants

  • Expert-comptable
  • Commissaire aux comptes
  • Collaborateur confirmé EC

Formation en Intra

Demander un intra

Formation en Inter

Aucune date prévue pour l'instant